Climate change emergency! Big and small steps we can take

I’ve been out knocking on thousands of doors over many weeks. Typically Canadian, people want to talk about the weather.

From tornadoes in October, near record-breaking snowfall in March to freezing drizzle in April, this unpredictable, wild weather has become our new normal.

This is climate change.

Climate change is the single biggest challenge of our time. The United Nations states that we have only 11 years before we face catastrophic impacts. We need to make changes now.

Action must happen at many levels – provincially, nationally and globally. But it starts with individuals and the cities that serve them.

Cities are pumping out greenhouse gases

Cities are the single biggest contributors to greenhouse gas emissions. The good news is that we’re also well-positioned to lead and set precedent when it comes to finding solutions.

Ottawa is NOT a green leader

1)  Garbage: Ottawa diverts just 50 per cent of waste to landfills. San Francisco, a city roughly the same size as Ottawa diverts 80 per cent.

2)   In Ottawa, just one-quarter of people use the bus to get to work and fewer than six per cent of people in Rideau-Rockcliffe use their bikes for their daily commute.

3)   With new developments like Wateridge in our own ward, we can be pushing for LEED certification and green building and infrastructure standards at the centre of our planning. We’re not.

But Ottawa can be a leader.

As your city councillor, I commit to taking action on climate change:

1) Education: We need to make climate change matter by making it relevant to people. Better educating individuals on the day-to-day improvements, like garbage diversion and reduction, and banning single-use plastics like grocery bags, straws and coffee cup lids.

2)  Advocating for transit solutions that increase ridership, and cycling lanes that are cleared year-round to make green alternatives a positive and possible choice for people.

3) Pushing for LEED certification of all new developments as part of the next Official Plan.

We have a decade, or maybe less, to make a difference. When we talk about climate change, it can seem an insurmountable challenge. But action starts here, with individuals, at the municipal level. We can all take steps to be part of a climate change action plan that works.

Ecology Ottawa candidates’ debate
Closing statement
April 8, 2019

“If we want Ottawa, the nation’s capital, to be a trend-setter and a leader in environmental policy, we must get people on board.

 That includes residents, businesses and all city councillors.

 Changing people’s minds is a really hard thing to do. At the heart of everything I have done and will do — is listening and collaborating.

 We have to give individuals tangible actions that make a difference

We need to make sure transit is exceptional – on time, affordable, and reliable.

  • We need to demand all new developments build greener.
  • We need to create more complete streets that make it easier and safer for everyone to get from point A-to-B

 If we want to make sure that climate change isn’t a fringe issue, it has to be at the core of all our conversations, our negotiations and our decision-making.

 Vancouver, Halifax, Kingston and Hamilton, and international cities such as London and Los Angeles have all declared a climate emergency. 

 It’s time Ottawa takes a leadership role in creating a more active, livable and renewable city. 

 Ottawa must declare a climate emergency.”

Urgence contre le changement climatique! Les grandes et petites mesures que nous pouvons prendre.

J’ai frappé à des milliers de portes pendant de nombreuses semaines. Typiquement canadien, les gens veulent parler du temps qu’il fait.

Des tornades d’octobre aux quasi records de chutes de neige de mars jusqu’à la pluie verglaçante d’avril, ce temps imprévisible et violent est devenu notre nouvelle norme.

C’est le changement climatique.

Le changement climatique est le plus grand défi de notre époque. Les Nations Unies déclarent qu’il ne nous reste plus que 11 ans avant de subir des conséquences catastrophiques. Nous devons faire des changements maintenant.

Les actions doivent être menées à plusieurs niveaux – provincial, national et mondial. Mais cela commence avec les individus et les villes qui les desservent.

 Les villes émettent des gaz à effet de serre

Les villes sont les principales émettrices de gaz à effet de serre. La bonne nouvelle est que nous sommes également bien placés pour diriger et créer un précédent dans la recherche de solutions.

Ottawa n’est PAS un leader vert

1) Déchets: Ottawa envoie seulement 50% des déchets dans les décharges. San Francisco, une ville à peu près de la même taille qu’Ottawa, en élimine 80%.

2) À Ottawa, seulement le quart des gens utilisent l’autobus pour se rendre au travail et moins de six pour cent des habitants de Rideau-Rockcliffe utilisent leur vélo pour leurs trajets quotidiens.

3) Grâce à de nouveaux développements tels que Wateridge dans notre propre quartier, nous pouvons faire pression pour que la certification LEED et les normes de construction et d’infrastructures écologiques soient au centre de notre planification. Nous ne le faisons pas.

Mais Ottawa peut être un chef de file.

En tant que conseillère municipale, je m’engage à prendre des mesures pour lutter contre le changement climatique:

1) Éducation: Nous devons faire en sorte que les changements climatiques deviennent importants en les rendant pertinents pour les gens. Mieux éduquer les individus sur les améliorations quotidiennes, telles que le recyclage et la réduction des déchets, et l’interdiction des plastiques à usage unique tels que les sacs d’épicerie, les pailles et les couvercles de gobelets à café.

2) Plaider en faveur de solutions de transport en commun qui augmentent le nombre d’usagers et de pistes cyclables dégagées à longueur d’année afin de faire des alternatives vertes un choix positif et possible pour les gens

3) Pousser pour la certification LEED de tous les nouveaux développements dans le cadre du prochain plan officiel.

Nous avons une décennie, voire peut-être moins, pour faire une différence. Lorsque nous parlons de changement climatique, cela peut sembler un défi insurmontable. Mais l’action commence ici, avec les individus, au niveau municipal. Nous pouvons tous prendre des mesures pour faire partie d’un plan d’action sur les changements climatiques qui fonctionne.

Débat Écologie Ottawa: DÉCLARATION DE CLÔTURE

Le 8 avril

<< Si nous voulons qu’Ottawa, la capitale nationale, soit un pionnier et un chef de file en matière de politique environnementale, nous devons faire participer les gens.

 Cela inclut les résidents, les entreprises et tous les conseillers municipaux.

 Changer les mentalités est une chose très difficile à faire. Au cœur de tout ce que j’ai fait et ce que je vais faire, c’est l’écoute et la collaboration.

 Nous devons donner aux individus des actions concrètes qui font une différence

Nous devons nous assurer que le transport en commun est exceptionnel – ponctuel, abordable et fiable.

  • Nous devons exiger que tous les nouveaux développements soient plus écologiques.
  • Nous devons créer des rues plus complètes, rendant plus facile et plus sûr pour tous les usagers de se rendre du point A au point B

 Si nous voulons nous assurer que le changement climatique ne soit pas une question marginale, il doit être au cœur de toutes nos discussions, de nos négociations et de notre processus de décision.

 Vancouver, Halifax, Kingston et Hamilton, ainsi que des villes internationales telles que Londres et Los Angeles ont toutes déclaré une urgence climatique.

 Il est temps qu’Ottawa joue un rôle de premier plan dans la création d’une ville plus active, plus vivable et plus renouvelable.

 Ottawa doit déclarer une urgence climatique.>>