Safer streets are a top priority for Rideau-Rockcliffe

 “I don’t feel safe crossing Beechwood Ave., even with the crosswalk,” said Lisa. “Sometimes my child pulls back on my hand. I’m not confident the cars are going to notice and wait, even with the lights flashing.”

 Transit is top of mind

 Three Ottawa transit themes made headlines in early March that put it top of residents’ minds as I was door-knocking in Manor Park. With 15,195 people in our ward commuting to and from work daily, it’s no surprise that roads, transit and cycling routes have also been the topic of conversation at hundreds of doors.

1) Delay of the LRT

The completion of the LRT Phase 1 was delayed, again, and will fail to meet the March 31 deadline. We heard the alarming news that trains can’t handle Ottawa’s extreme winter weather – trains can’t move on the tracks, doors freeze in sub-zero temperatures, and heaters stop working.

City councillors said they were confident these issues would be fixed. At the same time, morning radio hosts joked they didn’t want to be among the first groups of people riding the LRT.

 More than one-quarter (26.3%) of people in Rideau-Rockcliffe rely on public transit to get to work and school. As residents, we must have confidence in our transit system.

 As your city councillor, I will advocate for rigorous testing and public consultation before phase two of the LRT gets under way.

2) Longer commute times

“The number 12 bus comes infrequently and then packs us in like sardines,” said a Rideau-Rockcliffe resident. “I want to take the bus because it’s good for the environment, but I can’t be late for work every day.”

Many people in our ward have said the LRT doesn’t affect their daily lives. We are mostly an urban riding in close proximity to downtown, where many residents work.

And yet, people in Rideau-Rockcliffe have an average commute time just two minutes shorter, on average, than residents in Kanata North.

 Rideau-Rockcliffe commutes are higher than average

It was revealed in March that commute times across Ottawa are getting longer, there are more cars on the road and buses are increasingly unreliable.

  • If you drive to work in Ottawa, it now takes an average of 24.7 minutes to get there, up from 24 minutes in 2011.
  • If you take transit, your commute time is more than 42 minutes, compared to 38.6 minutes in 2011.

Residents in Ward 13, in neighbourhoods like Wateridge, Overbrook, New Edinburgh, Manor Park and Quarry want to know that the city will continue to invest in urban bus service.

 As your city councillor, I will work with residents, the Transit Commission and others to make sure LRT does not overshadow the need for urban residents to be served with reliable routes to downtown or to LRT connections.

3) Cars are still the favourite

“I can’t tell you how many times I was waiting for the number 7 bus and it never came,” one resident told me. He finally broke down and bought a jeep in January, so he could reliably get to work in Gatineau.

Most people in our ward live less than seven kilometres from work, and yet they rely on their cars to get there.

  • More than half of residents (51.7%) in Rideau-Rockcliffe drive to work.

Across the city, cars are still the favourite mode of transportation.

As the city works to improve transit and increase ridership, we can’t take our eyes off the reality: It’s still faster for people to get to work in their cars.

That means road repairs and traffic movement must be top of mind. St. Laurent Boulevard, a major artery that runs through our ward, carries more than 35,000 vehicles per day, including 4.7% truck traffic.

 Safer streets for everyone

Many of you have expressed to me your concern about the safety of our streets for pedestrians and cyclists. Many people walk dogs and ride bikes for leisure.

  • But more than 8% of people walk to work and 5.6% of Rideau-Rockcliffe residents rely on their bicycles to get to work and school.

Currently, however, our neighbours find major arteries, such as Beechwood Ave., unsafe for pedestrians, cyclists or drivers.

 Consultation: Residents tell me what works

Beechwood is slated for major roadwork repair this year. It’s an opportunity to examine the traffic merge lane east of the Aviation Parkway, the bicycle routes weaving in and out, and the pedestrian crossing at Corona. Have these features made you feel more or less safe as a resident here?

Balancing the needs of vehicles and pedestrians in that area is a top priority for me. As your city councillor, I will be the voice for urban transit and urban commuters, ensuring we get funding to maintain our roadways, safe bicycle paths and pedestrian routes.

We all thrive when we can get to work and school on time, which is essential to balancing our work and family needs.

Tell me your thoughts on safe streets and transportation

Do you feel safe when walking, cycling and driving in our ward? Email me your top concerns.

La sécurité des rues est une priorité absolue pour Rideau-Rockcliffe

«Je ne me sens pas en sécurité lorsque je traverse l’avenue Beechwood, même avec le passage pour piétons», a déclaré Lisa. «Parfois, mon enfant me tire en arrière par la main. Je ne suis pas convaincue que les voitures vont nous remarquer et attendre, même avec les feux clignotants. “

Le transit est une priorité

Au début du mois de mars, trois thèmes à propos du transport en commun à Ottawa ont fait la une des journaux, ce qui a beaucoup préoccupé les résidents alors que je cognais aux portes à Manor Park. Avec 15 195 personnes de notre quartier qui se rendent quotidiennement au travail, il n’est pas surprenant que les routes, les transports en commun et les pistes cyclables figurent au premier rang des préoccupations.

  1. Retard du TLR

L’achèvement de la phase 1 du TLR a été retardé, de nouveau, et ne respectera pas l’échéance du 31 mars. Nous avons entendu les nouvelles alarmantes selon lesquelles les trains ne peuvent pas supporter les conditions hivernales extrêmes d’Ottawa: ils ne peuvent pas se déplacer sur les voies, les portes gèlent par des températures sous zéro et les chauffages ne fonctionnent plus.

Les conseillers municipaux se sont dits confiants que ces problèmes seraient réglés. En même temps, les invités de la radio du matin ont plaisanté en disant qu’ils ne voulaient pas faire partie des premiers groupes de personnes utilisant le TLR.

Plus du quart (26,3%) des habitants de Rideau-Rockcliffe ont recours aux transports en commun pour se rendre au travail et à l’école. En tant que résidents, nous devons avoir confiance dans notre système de transport en commun.

En tant que votre conseillère municipale, je préconiserai des tests rigoureux et des consultations publiques avant le démarrage de la deuxième phase du TLR.

2- Temps de trajet plus longs

«L’autobus numéro 12 passe rarement et quand il passe il nous tasse comme des sardines», a déclaré un résident de Rideau-Rockcliffe. “Je veux prendre le bus parce que c’est bon pour l’environnement, mais je ne peux pas être en retard au travail tous les jours.”

De nombreux membres de notre quartier ont déclaré que le TLR n’affectait pas leur vie quotidienne. Nous sommes principalement une circonscription urbaine proche du centre-ville, où travaillent de nombreux résidents.

Et pourtant, à Rideau-Rockcliffe, le temps de déplacement moyen est, en moyenne, de deux minutes plus court que celui des résidents de Kanata Nord.

Il a été révélé en mars que les temps de trajet à travers Ottawa se rallonge, qu’il y a plus de voitures sur les routes et que les bus sont incroyablement peu fiables.

  • Si vous conduisez pour vous rendre au travail au travail à Ottawa, le trajet prend maintenant en moyenne 24,7 minutes, contre 24 minutes en 2011.
  • Si vous prenez le transport en commun, votre temps de trajet est supérieur à 42 minutes, contre 38,6 minutes en 2011.

Les résidents du quartier 13, dans des quartiers comme Overbrook, New Edinburgh, Manor Park et Quarry veulent savoir que la ville continuera à investir dans le service de bus urbain. Et tandis que le TLR est au centre des préoccupations, nous devons nous assurer que les citadins continuent de bénéficier de liaisons fiables en direction du centre-ville ou avec les correspondances du TLR. 

3- Les voitures sont toujours les préférées

«Je ne peux pas vous dire combien de fois j’attendais le bus numéro 7 et il n’est jamais arrivé», me dit un habitant. Il a finalement craqué et a acheté une jeep en janvier afin de pouvoir aller travailler de manière fiable à Gatineau.

La plupart des habitants de notre quartier vivent à moins de sept kilomètres du travail et pourtant, ils dépendent de leur voiture pour s’y rendre.

  • Plus de la moitié des résidents (51,7%) de Rideau-Rockcliffe se rendent au travail en voiture.

À travers la ville, la voiture reste le moyen de transport préféré.

Alors que la ville s’emploie à améliorer les transports en commun et à augmenter le nombre de passagers, nous ne pouvons nous détourner de la réalité: il est encore plus rapide pour les personnes de se rendre au travail avec leur voiture.

Cela signifie que les réparations de la route et la circulation doivent être une priorité. Le boulevard Saint-Laurent, une des artères majeures traversant notre quartier, accueille plus de 35 000 véhicules par jour, dont 4,7% de camions.

Ma promesse: des rues plus sûres pour tous

Vous avez été nombreux à me faire part de votre préoccupation concernant la sécurité de nos rues pour les piétons et les cyclistes. Beaucoup de gens promènent les chiens et font du vélo pour leurs loisirs.

  • Mais plus de 8% des personnes se rendent au travail à pied et 5,6% des habitants de Rideau-Rockcliffe comptent sur leur vélo pour se rendre au travail et à l’école.

A l’heure actuelle, cependant, nos voisins trouvent les artères majeures, telles que Beechwood Ave., dangereuses pour les piétons, les cyclistes ou les automobilistes.

Consultation: les résidents me disent ce qui fonctionne

Beechwood devrait faire l’objet de réparations majeures cette année. C’est l’occasion d’examiner la voie de fusion de la circulation à l’est de la promenade de l’Aviation, les pistes cyclables qui s’allongent et le passage pour piétons à Corona. Est-ce que ces mesures vous ont fait sentir plus ou moins en sécurité en tant que résident ici?

Équilibrer les besoins des véhicules et des piétons dans cette zone est une priorité absolue pour moi. En tant que conseillère municipale, je serai la porte-parole du transport en commun urbain et des navetteurs urbains, veillant à ce que nous recevions des fonds pour entretenir nos routes, des pistes cyclables et sentiers pédestres sécuritaires.

Nous réussissons tous lorsque nous pouvons arriver au travail et à l’école à l’heure, ce qui est essentiel pour équilibrer nos besoins professionnels et familiaux.

Dites-moi ce que vous pensez de la sécurité des rues et des transports

Vous sentez-vous en sécurité lorsque vous marchez, faites du vélo ou conduisez dans notre quartier? Envoyez-moi par courriel vos préoccupations principales.